download left menu close down
Retour

"Ce fonds mise sur 4 thématiques pour performer avec moins de volatilité..." par Olivier de Royère et Marion Casal, gérants du Fonds Quadrator pour H24 Finance

News & Presse

Le

Ce fonds mise sur 4 thématiques pour performer avec moins de volatilité...

MC et odr

1. Pourquoi choisir une approche multithématique dans la gestion midcap ?

ODR & MC : On assiste à une accélération et une synchronisation des grandes tendances mondiales sous l’effet notamment de l’accélération digitale, de la nécessité de la transition climatique et de l’ubiquité des réseaux sociaux. Les émotions planétaires s’expriment à la fois sur les enjeux sociétaux et les modes de consommation. Les 4 thématiques que nous avons choisies permettent d’avoir un portefeuille équilibré avec une volatilité plus faible qu’une seule.  Par ailleurs, nous considérons qu’une progression des bénéfices de long terme est nécessaire pour une performance boursière durable et évitons les secteurs disruptés dont les bénéfices à 10 ans seront, au mieux, identiques à aujourd’hui. Au-delà de la recherche de drivers de propres à chaque sociétés, l’identification de thèmes porteurs nous permet de rendre notre recherche de croissance la plus reproductible possible. Cette grille d’analyse donne un biais croissance au portefeuille, mais elle bénéficie aussi à certaines entreprises cycliques alors que leur valorisation ne reflète pas toujours ce dynamisme. Au sein de ces thématiques, nous restons quoiqu’il en soit des gérants « stock-pickers » focalisés sur les fondamentaux individuels des entreprises et l’analyse de leurs comptes.

 

2. Quels sont les axes d’investissement que vous mettez en avant ?

ODR et MC : Notre Thématique Digital Impact vise à identifier les gagnants de la révolution numérique aussi bien dans le domaine des services que de l’industrie. Le Cloud, qui a dépassé les 20% de taux de pénétration dans les logiciels, est porté par le besoin de continuité opérationnelle des entreprises et la variabilisation des coûts. L’Internet des Objets dispose d’un vrai potentiel de transformation de l’industrie via des modèles intégrant la maintenance prédictive et va être accéléré par le déploiement de la 5G. Enfin, le paiement électronique est porté par la vision d’une société sans cash.

La thématique Lifestyle consiste à aller capter l’évolution des goûts des consommateurs dans un environnement toujours plus connecté. Nous aimons les sociétés de l’univers du luxe qui disposent d’un vrai savoir-faire pour toucher les « millennials » Chinois ou encore les producteurs de spiritueux les plus pointus en termes d’authenticité produit comme de marketing digital. La tendance à « l’athleisure » à savoir le fait mettre des vêtements et accessoires de sport au quotidien, est un puissant vecteur de croissance.

La thématique Better Life s’inscrit dans la tendance « Vivre mieux vivre plus longtemps » où chacun souhaite bien être et santé. L’innovation dans les maladies chroniques et graves a nettement progressé grâce à la meilleure connaissance du génome. Le Segment des équipements de sports reste très porteur dans une optique longue face au mode de vie sédentaire des citadins.

Nos valeurs de la thématique Smart Ressources sont les gagnantes de la préservation des ressources et du climat. Elles s’inscrivent dans la démarche ISR globale de Montpensier Finance. Nous apprécions particulièrement les installateurs de panneaux solaires compte tenu de la spectaculaire baisse des coûts de cette technologie et du consensus sociétal qu’elle suscite. L’efficacité énergétique, notamment au sein des réseaux électriques est également un vecteur d’investissement à suivre de même que la migration des emballage plastique vers le carton. 

 

3. Quelles conséquences de la crise sanitaire exceptionnelle que nous traversons sur vos thématiques ?

ODR et MC : Les titres de la thématique « Better Life » ont protégé le portefeuille en début de crise. Nous avons rapidement renforcé le poids du diagnostic médical dont la valeur est clairement apparue lors de cette crise en entrant Biomérieux en portefeuille. Nous avons par la suite profité de points d’entrée sur des valeurs impactées à court terme -notamment dans l’ophtalmologie- tout en ayant une capacité d’innovation non démentie leur permettant de gagner des parts de marchés.

Les grandes tendances pré existantes de nos thématiques sortent renforcées. Ainsi, la migration vers le paiement électronique a certainement gagné plusieurs années avec le Covid-19. Si la baisse des ventes des commerces a eu un fort impact sur les processeurs de paiement fin mars, le rebond semble rapide. La crise nous permis de rentrer à bon compte sur Nexi, consolidateur du marché Italien ou le taux d’utilisation du cash était encore de 80% en 2019. Le secteur des semi-conducteurs, traditionnellement cyclique, a bénéficié de facteurs structurels de croissance comme le déploiement de la 5G et de l’impact positif du télétravail sur la demande de mémoires, pour être résilient. L’attrait du sport accélère la dynamique de « l’Athleisure » et sera bénéfique à long terme aux marques les plus désirables comme Puma. Enfin, l’essentiel des plans de relance publiques sont fortement axés sur la transition énergétique avec l’espoir d’un « monde d’après » plus « green ».

Par Marion Casal et Olivier de Royère, Gérant du fonds small et mid caps Quadrator

 

 

Contact