download left menu close down
Retour

Trois questions à … Guillaume Dard, Président de Montpensier Finance pour Valeurs Actuelles

Presse

Le

Craignez-vous l’éclatement d’une bulle sur les marchés ?

Un certain nombre d’indicateurs tendent à démontrer que Wall Street est très proche des valorisations les plus chères qu’elle a connu dans les années 30, en 2000 et en 2007. Le Prix Nobel d’économie, Robert Shiller, et de grands stratèges, tel que Ray Dalio de Bridgewater, l’ont récemment souligné. Néanmoins, sur les marchés, personne ne sonne la cloche le jour du plus haut. Le prix des grandes valeurs technologiques, les Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) les rend certes fragiles face à un accident, mais est loin d’être à un niveau aussi déraisonnable que lors de la bulle de 2000.

Comment se prémunir du risque actions ?

Il n’y a par définition aucun moyen de se prémunir absolument du risque actions, sauf à n’en détenir aucune. Cependant, le prix élevé de Wall Street devrait inciter l’investisseur prudent à ne pas dépasser son niveau pivot de risque actions. A ce stade du cycle économique, une éventuelle vive baisse des bourses à l’automne pourrait constituer une bonne occasion d’achat ou de renforcement de son portefeuille actions.

La faiblesse du dollar peut-elle perdurer ?

Il n’y a pas de phénomène économique ou monétaire actuel qui puisse expliquer la baisse du dollar. C’est probablement la gouvernance erratique de la politique américaine, et la multiplication des tweets du Président Trump qui ont provoqué la défiance des investisseurs internationaux. Etablir un pronostique sur le cours du dollar est un exercice hasardeux. Beaucoup de ceux qui annonçaient en début d’année un Euro/Dollar à la parité nous prédisent maintenant un cours supérieur à 1.25, voire 1.60 pour l’année prochaine. Il est néanmoins préoccupant que la parité Euro / Dollar soit sortie du couloir de Shanghai fixé entre 1.05 et 1.15, lors du G20 de février 2016.

Contactez nous